Jeu de société coopératif

Présentation générale du jeu

Ce jeu se présente sous la forme d’un grand plateau, composé de 127 « tuiles » hexagonales. Le groupe est divisé en x sous-groupe (en fonction du nombre de participant). L’objectif est commun à l’ensemble du groupe : il leur faut réunir un minimum de 70% de graines fécondes par rapport aux graines radioactives.

Au départ, le plateau est totalement embrumé. Il faudra donc, petit à petit, tour après tour, retirer les tuiles « brumes » pour découvrir ce qui se cache en dessous. Les participants vont découvrir des chemins menant à des ruines, des villages et des villes. Ces chemins passent par différents types de sol (forêt, plaine, montagne, désert et marais) et la progression est différente en fonction du type de sol sur lequel on se trouve.

Chaque sous-groupe joue à son tour et peut réaliser 2 actions sur les 4 possibles (désembrumer une tuile jouxtant sa position, avancer d’une tuile, explorer une ruine ou un village, réaliser un défi dans une ville). Dans les ruines, on trouvera des indices pour aider à la réalisation des défis. Dans les villages, on trouvera des objets aidant aux déplacements. Dans les villes, on réalise un défi qui, s’il est réussi, procure une graine féconde et s’il est raté, procure une graine radioactive.

Des évènements sur le plateau et des évènements récurrents (tous les 3 tours) vont venir apporter du positif ou au contraire des embuches au groupe.

Des personnages aux pouvoirs spéciaux seront choisis (en concertation) au départ du jeu et vont aider les participants dans leur quête.

plateau jeu de société

Le dialogue entre sous-groupe et la concertation

Jusque-là, rien de bien exceptionnel me direz-vous. C’est pourquoi nous avons porté une attention particulière au dialogue entre sous-groupe et à la concertation entre eux. En effet, dès le départ, le choix des personnages doit se faire en concertation avec l’ensemble du groupe. Il faudra se mettre d’accord sur le choix de x personnages (en fonction du nombre de personnes dans chaque sous-groupe). Il y a évidemment plus de personnages disponibles que de personnages qui seront choisis.

Durant le jeu, il y aura régulièrement des « conseils de personnage ». Lorsqu’une décision implique un personnage, les représentants de ce personnage dans chaque sous-groupe se retrouvent autour du plateau de jeu et doivent prendre, ensemble, une décision.

Lorsqu’une décision n’implique aucun des personnages choisis, ce sont les diplomates de chaque sous-groupe qui se retrouvent autour du plateau pour décider. Le diplomate change de personne après chaque conseil des diplomates.

Nous souhaitons donc qu’il y ait trois niveaux d’échanges entre les participants :

  • Le groupe dans son entièreté par l’objectif commun à atteindre
  • Discussions au sein de chaque sous-groupe (décisions sur les actions à accomplir, sur le chemin à emprunter…)  
  • Discussions entre les sous-groupes (conseil des personnages et conseil des diplomates)

Nous souhaitons également que chacun puisse avoir son mot à dire, son rôle à jouer. On remarque régulièrement que certain sont des leaders naturels et que d’autres ont tendance à suivre le mouvement. Ce n’est, dans l’absolu, pas un problème, on n’est pas tous pareil et c’est bien ça qui est intéressant. Néanmoins, pouvoir donner la parole à chaque membre du groupe qui ne le prendrait pas naturellement peut les aider à prendre confiance en eux.

Il est essentiel de rappeler que c’est une animation et que, par conséquent, deux animateurs seront là pour encadrer le jeu et guider les participants.

Les intérêts pour vous ?

Ce jeu peut vous permettre de proposer un moment différent à vos élèves, vos jeunes ou avec vos collègues. C’est, en général, un bon moyen de se découvrir autrement, dans un autre contexte.

Ce jeu peut également permettre de resserrer les liens lorsque l’on remarque des tensions. Nous sommes persuadés qu’une bonne dynamique peut aider chacun à se sentir mieux.

Ce jeu peut être un bon point de départ pour aborder des notions de démocratie, de politique et de dynamique de groupe.

Ce jeu peut également permettre de voir de la matière scolaire via les défis que nous imaginons, entre autres, en concertation avec le/les professeurs présents.

Les besoins ?

Nous n’avons pas besoin de grand-chose…

En termes d’espace, une grande pièce suffira. Nous disposerons les tables de telle façon que le plateau sera au centre de la pièce et que des espaces tout autour seront créés pour accueillir les sous-groupes. Les défis proposés seront des petits défis qui pourront se réaliser sans aucun problème dans le lieu même.

Si la pièce est équipée d’un tableau numérique, c’est encore mieux. Cela nous permettra de projeter une vidéo du plateau de jeu afin que chaque sous-groupe puisse voir comment le jeu évolue même sans être juste à côté. Cela nous permettra également de projeter la vidéo d’introduction du jeu et une aide à l’explication des règles.

Concernant la durée, nous avons voulu ce jeu modulable. Nous imaginons donc pouvoir jouer de 3 heures à une journée complète. Le nombre idéal pour cette activité se situe entre 12 et 30 personnes.